PLAN DE MARCHE EUROLAND - 31 janvier 2021

PLAN DE MARCHE EUROLAND - 31 janvier 2021

Figure 1 | Évolution des marchés
Source : Associés en Finance

Début d’année morose pour les marchés actions

Les marchés actions européens ont débuté cette nouvelle année 2021 en berne avec des performances négatives réalisées au cours du mois de janvier : -2,7% pour le CAC 40, -2,1% pour le DAX, -2,0% pour l’Euro Stoxx 50 et -1,4% pour l’Euro Stoxx. Les indices américains ont mieux résisté : le S&P 500 perd -1,1% tandis que le Nasdaq gagne +1,4%. Ces mauvaises performances de début d’année viennent tempérer le rally boursier qui a animé les marchés actions depuis le début novembre 2020 suite aux annonces encourageantes des vaccins contre la Covid-19.

Covid : vaccins contre les nouveaux variants

Depuis la fin de l’année dernière la course au vaccin est enclenchée. A l’heure actuelle, l’Union Européenne a autorisé la mise sur le marché de trois vaccins développés par : l’américano-allemand Pfizer-BioNTech, l’américain Moderna et l’anglo-suédois AstraZeneca-Oxford. Les deux premiers vaccins qui utilisent la technologie d’ARN messager ont d’ores et déjà été utilisés. Concernant le troisième vaccin développé par AstraZeneca et approuvé par l’Agence européenne des médicaments le 29 janvier les premières livraisons sont attendues courant février.

En outre plusieurs autres vaccins sont candidats à leur homologation pour le marché européen parmi lesquels : Janssen Johnson&Johnson, CureVac, Novavax et Sanofi/Pasteur-GSK.

En dépit de ces relatives bonnes nouvelles, la dynamique épidémique s’est emballée en ce début d’année alimentée par l’émergence de plusieurs variants caractérisés par une virulence plus forte que la souche initiale. Les différents laboratoires producteurs de vaccin anti-Covid se montrent prudent quant à l’efficacité de leur vaccin face à ces nouveaux variants.

Face à l’aggravation de la situation sanitaire, les états européens ont en grande majorité durci leurs mesures au cours du mois de janvier afin d’endiguer l’épidémie. L’Allemagne et le Royaume-Uni ont fait le choix d’un reconfinement strict, tandis que l’Italie et l’Espagne ont opté pour un confinement partiel. En France, où seul le couvre-feu est encore en vigueur, des mesures plus restrictives sont à attendre en cas de progression de l’épidémie.

Soutien des politiques monétaires et budgétaires

Aux États-Unis, le mercredi 6 janvier, alors que le Congrès américain devait certifier le résultat des élections présidentielles, des manifestants pro-Trump ont envahis le Capitol interrompant la cérémonie. Néanmoins, l’élection de Joe Biden en tant que 46ème président des États-Unis a bel et bien été certifiée dès le lendemain. Avant même son investiture, actée le 20 janvier, Joe Biden a dévoilé un plan de relance ambitieux de 1900 Mds$ qui sera soumis à l’approbation du Congrès.

En Europe, les décisions de politique monétaire restent très accommodantes. Le programme d’achat d’actifs d’urgence face à la pandémie devrait se poursuivre jusqu’en mars 2022 pour un montant total prévu de 1 850 Mds€. Dans son dernier communiqué de décisions de politique monétaire, la BCE indique également que ce programme pourra être recalibré si nécessaire. Par ailleurs, un plan de relance de 750 Mds€ adopté fin 2020 est destiné à réparer les dommages économiques et sociaux causés par la pandémie.

Brexit : les effets de l’accord

Le 24 décembre dernier, le Royaume-Uni et l’Union Européenne ont finalement conclu in-extremis un accord avec pour principaux effets : la sortie du marché unique, la sortie de l’union douanière, l’exemption de l’application des réglementations européennes et la signature d’un accord commercial sur les biens mais pas sur les services renvoyés à des protocoles ultérieurs.

Cependant des tensions sporadiques sont encore à prévoir entre le Royaume-Unis et l’Union Européenne dans les années à venir sur des sujets de contentieux concurrentiels, de négociations commerciales sur les services, notamment financiers. Une première illustration de ces tensions est intervenue fin janvier à la suite de l’annonce de retard de livraison du vaccin AstraZeneca. L’Union Européenne soupçonne le laboratoire anglo-suédois d’avoir livré en priorité au Royaume-Uni des doses produites en Europe et menace le laboratoire de poursuites judiciaires.

Performances sectorielles mensuelles

Figure 2 | Performances sectorielles du mois de janvier
Source : Associés en Finance

Une majorité de secteurs a connu une performance négative au cours du mois de janvier. Les Biens de consommation sont les plus durement touchés par les effets de la crise sanitaire : le Loisirs et tourisme et les Biens de consommation perdent respectivement -8,5% et -5,6%. La Santé résiste et perd seulement -0,4%.

La Finance est également fortement touchée avec des performances négatives pour l’Assurance (-6,0%), les Banques (-4,8%) et les Banques d’investissement (-4,4%). L’Immobilier résiste et affiche une performance très légèrement positive (+0,3%).

Le secteur de l’Électronique (+9,7%) bénéficie, entre autres, du lancement de la 5G en Europe : Nokia progresse de +25,8% au cours du mois de janvier.

Évolution de la rentabilité sectorielle

Figure 3 | Produit de base Figure 4 | Industrie
 
Source : Associés en Finance Source : Associés en Finance
Figure 5 | Biens de consommation Figure 6 | Services
 
Source : Associés en Finance Source : Associés en Finance
Figure 7 | Infrastructures Figure 8 | Finance
 
Source : Associés en Finance Source : Associés en Finance

Évolution de la prime de Marché Trival®

Figure 9 | Évolution de la Prime de marché sur les 12 derniers mois
Source : Associés en Finance

La Prime de Marché Trival® marque une légère hausse entre fin décembre 2020 (8,57%) et fin janvier 2021 (8,61%) qui reflète notamment l’incertitude quant à l’efficacité des vaccins face au nouveaux variant et une dégradation de la situation sanitaire en Europe.

Figure 10 | Évolution de la Prime de marché sur longue période
Source : Associés en Finance
Accés réservé
AUX ABONNÉS TRIVAL®
Accés réservé
AUX ABONNÉS DU CLUB
Vous souhaitez des informations complémentaires ?
Contactez-nous