PLAN DE MARCHE EUROLAND - 31 janvier 2019

PLAN DE MARCHE EUROLAND - 31 janvier 2019

Un début d’année bien orienté

L’année 2019 a démarré en bourse de manière particulièrement dynamique, les principaux indices mondiaux s’inscrivant en hausse au mois de janvier. Les performances des indices Eurostoxx (en dollar) et S&P 500 s’établissent à +6,5% et +7,9% respectivement.

Bien que les statistiques économiques publiées au début du mois de janvier en provenance des Etats-Unis (chômage) et de la Chine (production manufacturière) aient fait reculer les marchés à leur publication, Jerome Powell (Président de la Fed) s’est voulu rassurant, écartant les risques de récession, et jugeant les statistiques économiques sur une « bonne dynamique ». Par ailleurs, l’avancée des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, matérialisées par les déclarations positives de Donald Trump, et la baisse de la fiscalité en Chine, ont été autant de facteurs qui ont soutenu le rebond des actions. En Europe, le Brexit, et en particulier le rejet de l’accord négocié avec Bruxelles par les députés britanniques, a de nouveau focalisé l’attention des marchés, sans pour autant les déstabiliser.

Dans ce contexte d’apaisement des tensions, la volatilité a fortement baissé au mois de janvier. Cela s’est matérialisé par une baisse de l’indice VIX (« l’indice de la peur ») à 16,6 à fin janvier (vs. 25,4 à fin décembre). L’indice européen de volatilité implicite est quant à lui passé de 23,9 à 15,1.

Enfin, soulignons que le prix du baril s’inscrit en forte hausse au mois de janvier (+14,6%), suite à l’accord des pays de l’OPEP et de la Russie sur la réduction de leur production, ce qui n’était pas arrivé depuis plusieurs mois.

Une hausse généralisée

Le mois de janvier a vu l’ensemble des secteurs progresser en bourse, à l’exception du secteur des Télécoms (-2,1% en pondéré), secteur qui était apparu l’un des plus résilients ces derniers mois, lors de la baisse générale des marchés actions.

L’apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine a eu pour effet de rassurer les marchés sur les perspectives de croissance. A ce titre, les plus fortes hausses en bourse concernent ce mois-ci les secteurs les plus exposés à la croissance mondiale comme les secteurs des Minerais/ Métaux (+8,6%), l’Automobile (+11,7%) et l’Aéronautique (+13,0%). Ce phénomène est également visible au sein des secteurs exportateurs tels que le Luxe (+8,3%).

Dans ce contexte de baisse de l’aversion au risque, les secteurs plus défensifs affichent des hausses modérées tels que les Biens de consommation (+2,6%) ou la Santé (+2,6%). Le secteur immobilier est toutefois pour sa part en net rebond (+12,3% pour le secteur dans Trival).

Une prime de marché qui se détend

Dans ce contexte du mois de janvier où les marchés sont en hausse et où les taux d’intérêt ont reculé en Europe (baisse légère du taux du Bund, de -9 bp), la prime de marché actions a diminué par rapport à fin décembre, à 7,63% (contre 8,02%), dans un mouvement de retour vers sa moyenne de long terme (cf. graphique ci-dessous). Faut-il anticiper la poursuite du rebond des actions ? Nous demeurons toujours prudents sur ce sujet, dans une période où la saison de publication des résultats n’en est qu’à ses débuts en Europe.

Figure 1 : Evolution de la Prime de Marché

Source : Associés en Finance

Accés réservé
AUX ABONNÉS TRIVAL®
Accés réservé
AUX ABONNÉS DU CLUB
Vous souhaitez des informations complémentaires ?
Contactez-nous