PLAN DE MARCHE EUROLAND - 30 novembre 2017

PLAN DE MARCHE EUROLAND - 30 novembre 2017

Prises de profits en novembre

Malgré la publication de bons indicateurs économiques (accélération de la croissance en Allemagne, PMI en zone euro, moral des entrepreneurs allemands), les investisseurs se sont montrés prudents en novembre et ont allégé leurs positions en actions de la zone euro. Les derniers résultats trimestriels publiés n’ont pas réservé de surprises ou sont apparus mitigés.

Le principal indice, l’indice Euro Stoxx 50, a accusé une baisse plus marquée (-2,8%) que l’indice large Euro Stoxx (-2,0%).

Sur le front politique en zone euro, une certaine inquiétude s’est manifestée après l’échec des négociations menées par Angela Merkel pour former une coalition gouvernementale. Aux Etats-Unis, la confiance reprend après l’adoption de la réforme fiscale de Donald Trump par la Chambre des Représentants (avant la dernière étape devant le Sénat le 1er décembre).

A la fin du mois de novembre, l’OPEP et les pays hors OPEP ont voté la prolongation de l’accord de limitation de la production de pétrole jusqu’à fin 2018. Le baril de Brent a atteint un plus haut en début de mois à 64 dollars mais est resté au-dessus de 60 dollars en fin de mois (soit une hausse de +3% par rapport à fin octobre).

Un retour à la prudence

Les arbitrages des investisseurs ont été davantage liés à des prises de profits qu’à des critères liés au risque (cf. Tableau 1).

Ainsi, les secteurs ou valeurs ayant réalisé de très fortes progressions depuis le début de l’année ont marqué le pas en novembre.

Au sein des secteurs Electronique et Transports qui ont réalisé les meilleures performances sectorielles excédant 45% sur onze mois (en moyenne non pondérée), les investisseurs ont allégé leurs positions sur des valeurs telles que Aixtron, STMicroelectronics, Soitec et Air France. Dans d’autres secteurs, Kering, Trigano, Akka Technologies, Sopra Group ont subi également une pression à la vente sur leurs titres après un beau parcours boursier sur l’année.

Prime de marché de 6%

La prime de marché (écart de rentabilité espérée entre les actions et le Bund 10 ans) a augmenté de +14 points de base à 6,00 % en raison du recul des actions tandis que le rendement du Bund 10 ans est resté inchangé à 0,37%.

Depuis deux trimestres, cette prime de marché évolue relativement peu, et reste légèrement en deçà de sa moyenne historique de 6,59% (depuis 2002). En termes d’investissement sur les actions, les signaux donnés par Trival continuent d’être neutres.

Historique de la prime de marché Trival

Accés réservé
AUX ABONNÉS TRIVAL®
Accés réservé
AUX ABONNÉS DU CLUB
Vous souhaitez des informations complémentaires ?
Contactez-nous