PLAN DE MARCHE EUROLAND - 30 avril 2019

PLAN DE MARCHE EUROLAND - 30 avril 2019

Poursuite de la hausse des marchés

La bonne dynamique boursière initiée depuis le début de l’année 2019 s’est poursuivie au mois d’avril. Les performances des principaux indices mondiaux sont positives (+3,9% et +4,7% respectivement pour le S&P 500 et l’Euro Stoxx en dollar), et sont également supérieures à celles du mois précédent.

L’évolution des marchés a été animée par les nombreuses publications de résultats d’entreprise de part et d’autre de l’Atlantique. L’évolution des marchés a également été rythmée par les perspectives d’accord dans les négociations commerciales sino-américaines, la pause de la Fed, les perspectives de relance de l’activité en Chine et le rebond substantiel de l’appétit pour le risque. Sur le court terme (mois d’avril), le rallye actuel semble excéder les fondamentaux macroéconomiques, corrigeant ainsi les excès de pessimisme de la fin 2018. Le sujet du Brexit, quant à lui, ne fait quasiment plus réagir les marchés.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a délivré un message accommodant, évoquant des « risques » susceptibles de dégrader la conjoncture économique et indiquant disposer des outils nécessaires pour soutenir l’économie européenne.

Bien que les issues des diverses négociations soient incertaines, les marchés ont conservé leur optimisme et la volatilité s’est maintenue à un niveau faible au mois d’avril. Cela s’est matérialisé par une stabilité de l’indice VIX (« l’indice de la peur ») à 13,12 à fin avril (vs. 13,7 à fin mars contre 25,42 à fin décembre 2018).

Enfin, le prix du baril poursuit sa hausse initiée début 2019 (+6,8% au mois d’avril), suite à l’accord en janvier entre les pays de l’OPEP et la Russie sur la réduction de leur production. La hausse du prix du baril atteint +21,1% depuis le début de l’année 2019.

Une hausse qui reste généralisée

L’ensemble des secteurs a progressé en bourse au mois d’avril, à l’exception de la distribution (-2,3% en pondéré) et du papier/emballage (-1,6% en pondéré).

Après avoir enregistré une performance négative en mars (-3,6% en pondéré), le secteur bancaire a rebondi en avril (+8,7%).

L’optimisme des marchés a bénéficié aux secteurs les plus exposés à la croissance mondiale, tels que les Matériaux de construction (+10,2%) et l’Automobile (+9,4%). 

Une prime de marché en baisse

La hausse des taux d’intérêt en Europe (évolution du taux du Bund de +84 bp) et la hausse des marchés actions ont conduit à une baisse de la prime de marché actions par rapport à fin mars, qui s’établit désormais à 7,31% (contre 7,73%).

Figure 2 : Evolution de la Prime de Marché

Source : Associés en Finance

Accés réservé
AUX ABONNÉS TRIVAL®
Accés réservé
AUX ABONNÉS DU CLUB
Vous souhaitez des informations complémentaires ?
Contactez-nous