PLAN DE MARCHE EUROLAND - 28 septembre 2018

PLAN DE MARCHE EUROLAND - 28 septembre 2018

Les indices actions terminent le mois sans grande tendance

Après un mois d’août agité, et marqué en particulier par la crise sur les devises turques et argentines, Septembre 2018 se clôt sur une stabilité des indices européens : l’indice Euro Stoxx 50 termine le mois sur une variation de +0,2%, à l’image de celle de l’échantillon Trival zone euro (également +0,2% en pondéré).

Cette absence de tendance apparente résulte de mouvements de sens inverse au cours du mois : après une première phase à la baisse dans la lignée du recul du mois d’août, les indices actions ont repris le chemin de la hausse. Les marchés ont retrouvé une certaine sérénité sur le sujet de la guerre commerciale, considérant que le durcissement des relations sino-américaines demeure mesuré. Les annonces des banques centrales, BCE et Réserve Fédérale américaine, à l’issue de leurs réunions respectives des 13 et 26 septembre, sont par ailleurs ressorties plutôt conformes aux attentes.

A signaler toutefois, tranchant avec cette remontée des cours sur la majeure partie du mois, un recul en toute fin de mois, en contrecoup aux annonces sur le creusement du déficit public italien et à aux tensions sur la dette italienne.

Cette absence de tendance marquée sur le mois de septembre se manifeste aussi sur les autres grandes zones boursières, aux Etats-Unis comme dans les pays émergents, l’amplitude des variations étant modérée par rapport aux mouvements du mois d’août (+0,4% pour l’indice S&P, -0,8% pour le Nasdaq, et -0,8% pour l’indice MSCI Emerging Markets).

Enfin, on peut noter la poursuite de la nette hausse du prix du pétrole (Brent en hausse de +7,5% sur le mois et +24,1% depuis le début de l’année), et, dans une moindre mesure, celle des matières premières.

Mais des mouvements sectoriels différenciés

Même si les indices actions, dans leur ensemble, ont évolué sans grande tendance, certains mouvements sectoriels sont manifestes, comme la hausse des secteurs liés au pétrole et aux matières premières : au sein du secteur Energie, tant les valeurs pétrolières (Royal Dutch Shell +5,7%, Total +4,8%, ENI +4,5%) que les sociétés parapétrolières (Saipem +15,3%, SBM Offshore +12,0%, Bourbon +10,2%) sont en nette progression. Pour sa part, le secteur Minerais / Métaux / Acier bénéficie de la hausse des grands groupes miniers internationaux (Rio Tinto +6,6%, BHP Billiton +8,5%, Anglo American +12,3%) et en zone euro, de la progression de titres comme Eramet (+23,5%) et Acerinox (+6,4%).

Les valeurs bancaires ont également été orientées à la hausse, sur fond de légère hausse des taux d’intérêt, et de rebond, notamment des banques italiennes, dans un secteur qui avait particulièrement souffert au mois d’août (Banco BPM +9,5%, Unione di Banche Italiane +8,9%, Unicredit +4.3%, mais aussi Commerzbank +10,2%, Crédit Agricole +5,0%, Société Générale +4,9%, BNP Paribas + 4,2%). Les hausses sont également assez marquées au sein du secteur des Assurances (dont Aegon +8,2%, Axa +6,5%, et Scor +14,6%, cette dernière faisant de plus l’objet d’une tentative de rachat par Covea).

En sens inverse, on remarque principalement le recul du secteur Electronique / semi-conducteurs (Aixtron -19%, STMicroelectronics -11,1%, Infineon -10,7%, Soitec -10,6%, ASML Holding -8,4%), dans le sillage de ce segment de marché aux Etats-Unis, secteur qui pourrait être en première ligne des surtaxes douanières sur les produits importés de Chine.

Enfin, notons que les mouvements de hausse du secteur de l’énergie et des banques et assurances se reflètent dans les évolutions différenciées des indices au sein de la zone euro, la progression de l’indice CAC 40 (+1,6% sur le mois) ou du FTSE MIB (+2,2%) y étant directement liée. A l’inverse, l’indice DAX (-0,9%) n’a pas bénéficié de ces effets.

Une prime de marché inchangée

Dans ces conditions, comme indiqué lors du petit-déjeuner du Club de Gestion Financière du mois de septembre, « Le marché actions de la zone euro, au regard de la prime de marché dans TRIVAL, est à l’équilibre, sur la base de prévisions qui n’ont rien d’euphorique ».

Accés réservé
AUX ABONNÉS TRIVAL®
Accés réservé
AUX ABONNÉS DU CLUB
Vous souhaitez des informations complémentaires ?
Contactez-nous