Club de Gestion Financière

Club de Gestion Financière

Jean-Daniel Levy, Directeur du Département Politique et Opinion chez Harris Interactive

« Entre les grèves et les municipales : état de l’opinion »

A l’occasion du premier petit déjeuner de l’année 2020, le Club de Gestion Financière a reçu ce jeudi 9 janvier au Cercle Interallié, Jean-Daniel Levy, Directeur du Département Politique et Opinion chez Harris Interactive. A l’approche des élections municipales et dans un contexte de blocage politique et social, Jean-Daniel Levy est d’abord revenu sur les facteurs ayant conduit l’opinion public vers l’état de grève qui paralyse actuellement le pays. Il a ensuite dépeint les tendances politiques qui se dessinent à l’aube des élections municipales.  

En premier lieu, M. Levy s’est attardé sur l’évolution de la perception des Français à l’égard d’Emmanuel Macron et de la réforme des retraites que son gouvernement est en train de mettre en place. Celle-ci a contribué à une cristallisation des tensions sociales qui perdure depuis la grève générale du 5 décembre 2019.

M. Levy a poursuivi son exposé en commentant l’impact que pourrait avoir le contexte politique actuel sur les résultats des élections municipales qui se dérouleront en mars 2020.

Le principal prisme d’analyse pour comprendre l’ampleur du mouvement social actuel est le chemin d’opinion à l’égard du Président Macron. L’expérience nous a montré que les mouvements sociaux sont souvent en lien avec les élections présidentielles. Les premiers signes de mécontentement sont apparus en juillet 2017 à la suite de la suppression de l’ISF et la diminution du montant des APL. Ces décisions politiques ont contribué à accentuer les sentiments d’inégalité et d’enclavement des électeurs de la classe populaire et ont contribué à qualifier Emmanuel Macron de « Président des riches ».

Enfin, les maladresses de communication et le manque de lisibilité du caractère juste de la réforme des retraites ont renforcé l’incompréhension des Français, attachés à défendre leurs acquis sociaux. Si la majorité des Français approuve la nécessité d’une refonte de la sécurité sociale, les opposants à la réforme refusent de concéder leur héritage social.

Le deuxième axe de réflexion avancé par M. Levy s’inscrit dans la perspective des élections municipales. D’un côté, le manque de notoriété locale des candidats de LREM devrait leur porter préjudice. De l’autre, la capacité du Rassemblement National à mobiliser une dynamique électorale comparable aux élections européennes, devrait se heurter à l’importance accordée par les électeurs au lien de proximité avec leurs candidats ainsi que leur positionnement sur des sujets locaux et environnementaux.

Suite à cette présentation, qui s’est achevée par une ouverture sur les projections de l’élection de la Mairie de Paris, M. Levy a répondu aux questions de l’assistance sur les leviers dont dispose l’exécutif pour écourter cette crise majeure. 

Accés réservé
AUX ABONNÉS TRIVAL®
Accés réservé
AUX ABONNÉS DU CLUB
Vous souhaitez des informations complémentaires ?
Contactez-nous