CLUB DE GESTION FINANCIÈRE

Un cadre unique de réflexions et d’échanges sur les grands thèmes financiers d’actualité

« Der Himmel Lacht. Die Erde jubilieret »

12 avril 2018

Par Philippe Chalmin, Professeur à Paris-Dauphine et Président de Cyclope

Tous les mois dans le cadre de son Club de Gestion Financière, Associés en Finance organise à l’attention de ses clients investisseurs, émetteurs et évaluateurs, un petit déjeuner au cours duquel est abordé un thème d’investissement. Ce jeudi 12 avril 2018, le Club accueillait Philippe Chalmin comme conférencier, sur le thème de l’évolution des marchés de matières premières.

Après une brève introduction sur le choix de l’intitulé de la conférence difficilement prononçable pour les non-germanophones (signifiant « Le ciel rayonne et la terre jubile »), Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique à l’université Paris-Dauphine et Président de Cyclope, a présenté une vision optimiste de l’économie mondiale en ce début d’année 2018. Avec une croissance mondiale de +3,6% et la reprise du commerce international (hausse de +5% en volume sur l’année 2017), « le soleil brille » sur la sphère économique. Les marchés boursiers qui affichent une croissance soutenue depuis janvier 2016 ne sont pas en reste malgré les remous des derniers mois.

L’indice synthétique du cours des matières premières élaboré par Coe-Rexecode montre une croissance généralisée de l’ensemble des prix des matières premières depuis la fin du 20ème siècle, interrompue par un choc brutal en 2008, conséquence de la crise économique mondiale. Le marché de l’énergie, fortement touché par la crise de 2008, a connu une étonnante période de stabilité entre 2011 et 2014 avant d’essuyer un ajustement brutal avec la prise de contrôle du marché pétrolier par une alliance entre l’OPEP et la Russie. Les cours du pétrole brut sont finalement repartis à la hausse depuis deux ans pour s’établir aujourd’hui autour de 70$ le baril. Les métaux non ferreux présentent le même profil d’évolution avec une période de stabilité entre 2011 et 2014, suivie d’un ajustement brutal pour repartir à un rythme de croissance soutenu à partir de 2016. Le boom actuel autour des voitures électriques a joué un rôle majeur dans la hausse du prix des métaux notamment pour le cobalt, le lithium et le cuivre, tandis que l’abandon progressif des véhicules diesel au profit des modèles essence tire à la hausse le prix du palladium. Le schéma est différent pour les matières premières agricoles qui connaissent une chute chaotique depuis mi-2012, résultat de l’excédent dégagé sur les marchés agricoles dû à une absence de catastrophe climatique majeure durant cette période. En définitive l’indice Cyclope (indice de prix des matières premières hors métaux précieux et pétrole) ressort en hausse de +8% en 2017 par rapport à 2016, soutenu par la croissance mondiale et un dollar stable.

Pour l’année à venir, l’optimisme reste de rigueur concernant les marchés de matières premières malgré une forte incertitude sur la politique commerciale de Xi-Jinping et les réponses aux récentes velléités protectionnistes de Donald Trump. L’accent doit être mis sur le rôle central que joue la Chine dans le commerce mondial des matières premières et l’importance de la stratégie commerciale choisie par Xi-Jinping, dont le mandat vient d’être renouvelé pour une durée de 5 ans, en attendant une possible nomination à vie. Les prévisions de Philippe Chalmin s’appuient sur une hypothèse de croissance mondiale de +3,7% pour 2018 et d’un taux de change euro-dollar à 1,20. Par ailleurs, ses estimations sur l’évolution du prix du pétrole, reparti fortement à la hausse au second semestre 2017, misent sur un fléchissement du cours qui devrait s’équilibrer autour de 60$ le baril en moyenne sur l’année 2018 contre 70$ aujourd’hui. La reprise par les Etats-Unis du leadership dans la production de pétrole, permise par l’amélioration des méthodes d’extraction du gaz de schiste, devrait contrecarrer les restrictions imposées par l’alliance OPEP et Russie. L’extraction de pétrole par le Canada et le Brésil contribuera aussi à faire croître la production pétrolière hors OPEP conduisant à une baisse générale du prix du baril. Parallèlement, les sources d’énergies alternatives comme le gaz liquide et le charbon voient leur cours grimper. Les métaux devraient quant à eux continuer de profiter de l’expansion du marché de la voiture électrique pour lequel la Chine joue un rôle majeur, ce pays représentant près de 50% du marché mondial. Sous l’hypothèse de conditions climatiques et géopolitiques « normales », la plupart des marchés agricoles devraient rester excédentaires en 2018 ce qui engendrerait un nouveau tassement de leur cours. Un doute est cependant émis sur l’évolution du cours du soja qui pourrait profiter d’une sécheresse en Argentine et d’une possible taxation du soja américain par la Chine.

La conférence s’achève sur une prévision à la hausse de l’indice Cyclope de +6% pour 2018, toujours soutenue par une croissance mondiale importante (+3,7%). Le ciel semble donc dégagé pour cette année 2018 en dépit d’une menace orageuse provoquée par un début de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Mais Philippe Chalmin conclut en évoquant la signification implicite du titre de sa conférence : c’est quand le ciel économique semble dégagé que les mauvaises surprises ont l’impact négatif le plus grand sur les marchés financiers.

LES DERNIERS RENDEZ-VOUS

  • 11 octobre 2018

    Comment les entreprises de la grande distribution s’adaptent-elle à la révolution digitale ?

    Lire la suite
  • 13 septembre 2018

    Lehman 10 ans après : quelles perspectives de marché pour la rentrée 2018

    Lire la suite
  • 14 juin 2018

    Quels cygnes noirs pour les marchés financiers

    Lire la suite
  • 24 mai 2018

    « Comment redresser une banque dans un environnement de transformation réglementaire, économique et technologique

    Lire la suite
  • 03 mai 2018

    Dernières nouvelles de la santé globale

    Lire la suite
  • 12 avril 2018

    « Der Himmel Lacht. Die Erde jubilieret »

    Lire la suite
  • 21 mars 2018

    « Les marchés financiers face aux pressions inflationnistes et salariales et aux risques de guerre commerciale »

    Lire la suite
  • 15 février 2018

    « Rôle de l’Asset Management face aux défis économiques européens »

    Lire la suite
  • 25 janvier 2018

    « Blockchain & cryptomonnaies »

    Lire la suite
  • 18 janvier 2018

    « Quels Black Swans en 2018 ? »

    Lire la suite